Roland Garros pourrait se jouer à huis clos

0
399

Le chef du tennis français Bernard Guidicelli a admis dimanche que Roland Garros, déjà repoussé de quatre mois en raison du coronavirus, pourrait être organisé à huis clos.

Guidicelli, qui a déclaré que la fédération française (FFT) n’avait “aucun regret” pour sa décision unilatérale de déplacer le Grand Chelem sur terre battue du 24 mai au 7 juin au 20 septembre et au 4 octobre, a insisté sur le fait que toutes les options restaient sur la table.

“Nous n’avons écarté aucune option. Roland Garros est avant tout une histoire de matchs et de joueurs”, a-t-il déclaré au Journal du Dimanche.

“Il y a le tournoi qui se déroule dans le stade, et le tournoi sur les écrans de télévision.

“Des millions de téléspectateurs dans le monde entier attendent. L’organiser à huis clos permettrait à une partie du modèle économique – les droits de télévision (qui représentent plus d’un tiers des recettes du tournoi) – d’aller de l’avant. On ne peut pas négliger cet aspect”.

A lire  Le plan de soutien français est prêt à être lancé le 3 juin - Tennis

La propagation du coronavirus a stoppé tout le tennis depuis la mi-mars et ne reprendra pas avant le 13 juillet au plus tôt.

Wimbledon a déjà été annulé pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale.

L’US Open, qui doit se dérouler à New York du 31 août au 13 septembre, est également remis en question et une décision est attendue à la mi-juin.

Près de 500 000 fans assistent régulièrement à Roland Garros chaque année.

Cependant, une indication quant à la réflexion autour de l’édition 2020 est apparue jeudi lorsque la FFT a décidé de rembourser tous les billets achetés pour la date initiale du tournoi plutôt que de les transférer.

A lire  Le plan de soutien français est prêt à être lancé le 3 juin - Tennis

M. Guidicelli a admis que le début de l’Open de France reprogrammé pourrait même être repoussé d’une semaine supplémentaire pour commencer le 27 septembre.

Cela permettrait une pause de deux semaines entre l’US Open et Roland Garros.

“J’ai des discussions régulières avec Andrea Gaudenzi (président de l’ATP), Steve Simon (président de la WTA) et David Haggerty (chef de l’ITF) et un autre appel est prévu la semaine prochaine pour voir comment nous avons progressé.

“Nous travaillons bien ensemble, mais il est encore un peu tôt pour déterminer précisément le calendrier”.

M. Guidicelli est convaincu que la FFT a eu raison de reculer le tournoi de quatre mois, le nombre de décès dus au coronavirus en France s’élevant à 26 310 dans la nuit de samedi à dimanche.

A lire  Le plan de soutien français est prêt à être lancé le 3 juin - Tennis

“Roland Garros est le moteur du tennis en France, c’est ce qui nourrit les joueurs dans notre écosystème (260 millions d’euros de recettes, soit 80% du chiffre d’affaires de la FFT)”, ajoute Guidicelli, se décrivant lui-même comme le “bon père”.

“Nous pensons d’abord à eux, en les protégeant. Nous avons fait un choix courageux et aujourd’hui, personne ne le regrette”.

“Un tournoi sans date est un bateau sans gouvernail – nous ne savons pas où nous allons.

“Nous nous sommes positionnés le plus loin possible dans le calendrier, soucieux de ne pas nuire aux grands événements, afin qu’aucun Masters 1000 ou aucun Grand Chelem ne soit affecté. La tournure des événements semble nous avoir donné raison”.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here