Un homme se rend à la police et avoue le meurtre du frère de Serge Aurier

0
716

Christopher Aurier, le frère cadet du défenseur des Spurs et de la Côte d’Ivoire, a été abattu lundi matin lors d’une prétendue “dispute amoureuse”.

Christopher Aurier, le frère cadet du défenseur des Spurs et de la Côte d’Ivoire, a été abattu lundi matin dans une prétendue “dispute amoureuse”.

Un homme s’est rendu à la police à Toulouse, où l’incident s’est produit, mardi soir. Le suspect ne peut être nommé en raison des lois françaises sur la protection de la vie privée.

Le quotidien français L’Equipe rapporte qu’il est détenu après avoir avoué le meurtre du jeune homme de 26 ans.

Christopher aurait reçu une balle dans l’estomac avant que le tireur ne s’enfuie des lieux. La Depeche rapporte que l’incident pourrait être dû à une “dispute amoureuse”.

A lire  Nokia va supprimer 1 233 emplois dans sa filiale française Alcatel-Lucent

Il a été déclaré mort au CHU de Toulouse lundi, après que la fusillade se soit produite à l’extérieur d’une boîte de nuit aux petites heures du matin.

Entre-temps, le journal français Sud Ouest a cité une source policière qui a déclaré que le suspect s’était rendu mardi vers 18 heures au commissariat central de Toulouse et avait avoué le meurtre.

La police aurait également déclaré que Christopher – qui jouait en cinquième division amateur au Toulouse Rodeo – était “mal connu de la justice”.

Tottenham affronte Newcastle en Premier League ce soir et laissera Aurier décider s’il joue ou non.

L’international ivoirien a débuté 23 des 25 matches de Premier League des Spurs depuis que José Mourinho a pris ses fonctions.

A lire  L'économie française connaît un retour inattendu à la croissance

Mais Mourinho ne met aucune pression sur le défenseur central pour qu’il se rende disponible et insiste sur le fait que la priorité est de s’assurer que le joueur reçoit tout le soutien dont il a besoin.

En ce moment, ce dont moi-même et d’autres personnes du club avons parlé avec lui, c’est simplement de soutenir une personne qui vit un moment tragique en famille.

A part ça, il n’y a que lui, ses sentiments, sa façon de réagir. Chaque personne est différente. Parfois, avec des sentiments similaires, les gens réagissent d’une manière différente. Nous allons donc respecter à 100 % les décisions de Serge.

Pas de pression de notre part. Cet après-midi, avant ou après l’entraînement, nous aurons une meilleure idée de ce qu’il veut faire.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here