Macron va parler de Brexit à Londres et marquer l’Appel du 18 juin de De Gaulle

0
366
Britain's Prime Minister Boris Johnson (R) places his foot on the table during a meeting with French President Emmanuel Macron (L) at the Elysee Palace in Paris, France, on August 22, 2019. - British Prime Minister is visiting Paris, a day after Berlin offered a glimmer of hope that an agreement could be reached to avoid a chaotic "no deal" Brexit. On the second leg of his first foreign visit since taking office, he will meet the French President at the Elysee palace to press home his message that elements of the UK's impending divorce from the European Union must be renegotiated. (Photo by Christophe PETIT TESSON / POOL / AFP)

Le président Emmanuel Macron se rend à Londres jeudi pour marquer le 80e anniversaire de l’appel du général de Gaulle à la résistance française et pour discuter de Brexit avec le premier ministre Boris Johnson.

Macron, qui sera animé par le prince Charles, héritier du trône, marquera l'”Appel” de de Gaulle du 18 juin 1940 depuis le siège de la BBC à Londres pour la résistance à l’occupation nazie de la France pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il s’agit du premier voyage de Macron hors de France depuis la quarantaine pour contrôler le coronavirus. Il discutera avec Johnson de la réponse à la pandémie, notamment de la mise en quarantaine des voyageurs étrangers par la Grande-Bretagne, ainsi que de Brexit.

A lire  Le deuxième tour des municipales est prévu pour le 28 juin : BFM TV

La Grande-Bretagne, qui a quitté le bloc le 31 janvier, et l’Union européenne affirment qu’un accord est possible d’ici la fin de l’année, date à laquelle un accord de transition vers le statu quo prendra fin, mais les pourparlers ont été difficiles et la perspective d’un résultat sans accord demeure.

La Grande-Bretagne affirme que l’UE doit sortir de l’impasse fondamentale pour conclure un accord dans les prochains mois.

“Nous avons convenu des deux côtés de dynamiser et d’intensifier les discussions, nous ne voulons pas traîner, nous n’allons pas attendre que cela se prolonge en automne et en hiver”, a déclaré le ministre britannique des affaires étrangères Dominic Raab à la radio LBC.

A lire  Le Hajj, pèlerinage musulman, ne sera possible que pour les résidents saoudiens

Selon Raab, la visite de Macron a montré que malgré certaines difficultés dans les siècles de relations franco-britanniques, les deux voisins se sont côtoyés dans les moments difficiles.

“Cela montre qu’avec la France, lorsque nous avons eu des relations parfois difficiles à certains moments de notre histoire, qu’en fait, lorsque cela compte vraiment, nous sommes côte à côte”, a déclaré M. Raab.

“Il y a un très large éventail de sujets, Brexit, COVID, je coopère très étroitement avec les Français sur l’Iran, le Moyen-Orient et sur Hong Kong et en fait c’est une relation vraiment importante et nous sommes fiers qu’il vienne ici pour conférer cet honneur à Londres et au peuple britannique”.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here