Accueil Société Monde Le Hajj, pèlerinage musulman, ne sera possible que pour les résidents saoudiens

Le Hajj, pèlerinage musulman, ne sera possible que pour les résidents saoudiens

Les musulmans ont exprimé mardi leur déception face à la décision de l’Arabie saoudite de réduire le pèlerinage du Hajj cette année, mais beaucoup ont accepté que cela soit nécessaire alors que le royaume est confronté à une importante épidémie de coronavirus.

Riyadh a déclaré que le hajj serait “très limité” lundi, seuls les pèlerins déjà dans le pays étant autorisés à accomplir le rituel, marquant la première fois dans l’histoire moderne saoudienne que les visiteurs étrangers sont interdits.

Cette décision semblait inévitable depuis un certain temps et plusieurs pays s’étaient déjà retirés, mais l’annonce a néanmoins ajouté à la déception des musulmans qui investissent des sommes énormes et qui doivent attendre longtemps avant de pouvoir participer au hajj.

“Mes espoirs d’aller à la Mecque, la ville sainte saoudienne, étaient si grands”, a déclaré Kamariah Yahya, 68 ans, originaire d’Indonésie, la nation musulmane la plus peuplée du monde, qui avait déjà interdit à ses citoyens de participer au hajj au début de ce mois.

A lire  Après avoir menacé de tuer Jacinda Ardern et d'attaquer une mosquée, un terroriste de droite australien est en prison

“Je me prépare depuis des années. Mais que puis-je faire ? C’est la volonté d’Allah… c’est le destin.”

Un groupe représentant environ 250 entreprises en Indonésie qui organisent des pèlerinages saoudiens a déclaré avoir compris que cet événement de cinq jours, prévu pour la fin juillet, serait “trop risqué” pour le moment.

A lire  Lactalis va investire 1,8 million d'euros dans Inmer, producteur de lait bosniaque

Mais Syam Resfiadi, président de l’Union des organisateurs du Hadj et de la Oumra, a déclaré à l’AFP que certains membres de son groupe avaient “commencé à licencier des employés ou même à cesser leurs activités – ils n’ont plus de revenus depuis des mois”.

Le pèlerinage, qui est un must pour les musulmans valides au moins une fois dans leur vie, voit des millions de personnes s’entasser dans des sites religieux encombrés et pourrait être devenu une source majeure de transmission du virus.

Shahadat Hossain Taslim, à la tête d’un groupe représentant les agences de voyage du hajj bangladeshi, a déclaré que “beaucoup de gens seront bouleversés” par cette décision, mais que c’était pour le mieux.

A lire  Facebook supprime des dizaines de comptes utilisés par les employés du président brésilien et Trump

“Contrairement à d’autres pays, la majorité des pèlerins bangladais sont des personnes âgées, et ils sont vulnérables à COVID-19”, a-t-il déclaré.

En Inde voisine, le ministre des affaires des minorités a déclaré que plus de 200 000 personnes avaient demandé à faire le hajj en 2020, et qu’elles recevraient un remboursement complet de tout argent déposé pour le pèlerinage.

Le ministère du Hadj en Arabie Saoudite, où les cas de virus ont dépassé 161 000, a déclaré que le pèlerinage sera toujours ouvert aux personnes de diverses nationalités déjà présentes dans le pays, mais n’a pas précisé de nombre.

Cette décision va probablement apaiser les pèlerins nationaux, mais elle a suscité de nouvelles questions sur la garde par l’Arabie saoudite des sites les plus sacrés de l’Islam – la plus puissante source de légitimité politique du royaume.

A lire  Lactalis va investire 1,8 million d'euros dans Inmer, producteur de lait bosniaque
A lire  Le fonds souverain saoudien prend des participations dans Facebook, Boeing, Cisco Systems

Une série de catastrophes mortelles au fil des ans, dont une ruée vers 2015 qui a tué jusqu’à 2 300 fidèles, a conduit à des critiques sur la gestion du hajj par le royaume.

Mohamad Azmi Abdul Hamid, de l’organisation caritative Malaysian Consultative Council of Islamic Organizations, a déclaré que les nations musulmanes auraient dû être autorisées à prendre une “décision collective”, plutôt que d’être laissées à Riyad.

“Il est grand temps que les villes saintes de La Mecque et de Médine soient gérées par un conseil international représenté par les pays musulmans”, a-t-il déclaré à l’AFP.

Cette décision risque également d’ennuyer les musulmans purs et durs, pour qui la religion peut prendre le pas sur les préoccupations sanitaires.

Malgré la déception, certains musulmans regardaient déjà vers 2021 et espéraient pouvoir effectuer le pèlerinage à cette date.

“J’espère toujours pouvoir faire le hajj l’année prochaine et prier pour rester en bonne santé jusque-là”, a déclaré Yahya en Indonésie.

les + lus

Le rachat de PS5 aura-t-il une incidence sur les sorties PS5

Microsoft a racheté Bethesda pour la coquette somme de 7,5 milliards de dollars. Mais cela n'empêchera pas les jeux Bethesda de sortir...

Bright Memory arrive le 10 novembre sur Xbox Series

Bright Memory est annoncé sur Xbox Series le 10 nobembre, il fera donc partie du catalogue de jeu au lancement de...

FIFA 21 n’aura pas de démo cette année

EA Sports a annoncé que le prochain FIFA 21 n'aura pas la traditionnelle démo cette année. En révélant...

La date de sortie de la PS5 divulguée par une publicité murale de la PS5 sur Amazon

Un autre jour, une autre fuite, cette fois pour la date de sortie de la PlayStation 5, qui correspond à la fenêtre...

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Privacy Settings saved!
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Pour des raisons de performance, nous utilisons Cloudflare en tant que réseau CDN. Cela enregistre un cookie "__cfduid" pour appliquer les paramètres de sécurité par client. Ce cookie est strictement nécessaire pour les fonctionnalités de sécurité de Cloudflare et ne peut pas être désactivé.
  • __cfduid

Refuser tous les services
Accepter tous les services
error: