Le maire de Milan exprime sa colère face aux images “honteuses” des foules le long des canaux

0
374

Le maire de Milan, Beppe Sala, a exprimé son horreur face aux images de la population locale se promenant le soir dans le quartier des Navigli de la ville italienne, malgré les restrictions sur les coronavirus qui nécessitent encore une distanciation sociale.

Jeudi soir, de nombreuses personnes ont été photographiées en train de se promener le long des canaux alors que les restaurants et les bars continuent à faire pression sur le gouvernement pour qu’il rouvre.

“Quand il est temps de remercier les Milanais pour leur comportement vertueux, je suis toujours le premier à le faire et j’aime ça aussi. Mais il y a des moments où vous êtes vraiment énervé et c’est l’un de ces moments. Les images d’hier le long des canaux sont honteuses”, a déclaré M. Sala vendredi lors d’une émission en direct sur Facebook.

A lire  Lactalis va investire 1,8 million d'euros dans Inmer, producteur de lait bosniaque

Selon le dernier décret du gouvernement, depuis lundi – quand la phase 2 de la phase de confinement du coronavirus a commencé – les Italiens ne peuvent quitter leur domicile que pour aller travailler, pour des raisons de santé, par nécessité (comme acheter de la nourriture, rendre visite à des parents), ou pour faire du sport ou des activités physiques en plein air.

Les rassemblements sont interdits et les personnes doivent se tenir à un mètre des autres.

Milan est la capitale de la Lombardie, la région italienne la plus touchée par le coronavirus. Depuis le début de l’épidémie, 14 745 décès dus au coronavirus ont été enregistrés dans la région, soit près de la moitié du nombre total de décès enregistrés en Italie (29 958), selon les derniers chiffres du département de la protection civile.

A lire  L'augmentation de la température des océans provoque des ouragans puissants et dévastateurs

Le maire a souligné que la ville doit se remettre sur pied et qu’il soutient “ceux qui vont travailler et qui ont du mal à joindre les deux bouts”, et non “ceux qui s’amusent”.

“Je ne permettrai pas que quelques personnes turbulentes sans masque à côté les unes des autres remettent cela en question”, a déclaré M. Sala.
“Nous ne sommes pas seulement en crise du point de vue sanitaire et nous avons vu à quel point la pandémie a affecté cette ville. Mais nous sommes également en proie à une profonde crise socio-économique. Milan doit se remettre au travail. C’est le but. Ce n’est pas un désir de rouvrir, c’est une nécessité”, a déclaré M. Sala.

A lire  Facebook supprime des dizaines de comptes utilisés par les employés du président brésilien et Trump

Le maire a annoncé que les contrôles seront renforcés vendredi et il a lancé un ultimatum : “Soit les choses changent aujourd’hui, soit demain, je prendrai des mesures, je fermerai la zone” et j’interdirai aux bars de proposer des plats à emporter.

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here